10 doigts, Couture, Les petits gestes

Les rideaux du salon 🏡

Quand nous avons emménagé à Ty Lucie, les anciens propriétaires avaient laissés tous les rideaux faits main. Du joli travail mais qui ne colle pas forcément avec nos goûts à nous.

Si vous aimez la déco ou si vous trainez un peu dans les magasins, vous êtes sans savoir qu’une jolie paire de rideaux coûte bonbon.

Ici, pour le salon, je voulais de la fibre naturelle. J’avais dans l’idée du lin. Sauf que la plupart des rideaux prêts à poser ont souvent une taille standard de 240 cm de hauteur. Sauf que moi mes petites fenêtres style cottage ne dépassent pas 145 cm. Alors pourquoi acheter un rideau qu’il faudrait recouper, recoudre ? (Et laisser quasi 1m de tissu/déchet)

La question de la couleur se posait aussi. Je voulais une touche de couleur végétale, et bien qu’on soit en pleine mode urban jungle, rien n’était à mon goût. Oui je suis casse pieds

Et puis je me suis dit, tu as des bases de couture, tu as tout le matériel pour le faire, alors creuses toi un peu la tête, et tu les auras sur mesure tes fichus rideaux.

C’est comme ça que j’ai commencé, à tâtons, à les faire. Ils ne sont pas parfaits, y’a un écart de 2 cm entre chaque rideau (que je pourrais reprendre mais là, tout de suite, j’ai la flemme), les coutures sont pas hyper hyper droites… mais je les aime bien. Et ça me motive pour faire d’autres trucs.

J’ai acheté le tissu chez Mondial Tissu, du lin lavé teint en vert foncé. Je n’ai pas suivi de tuto, j’ai juste cousu mes 2 grands rectangles et fabriqué les « pattes » cousues elles mêmes sur une bande cousue au rectangle principal. Le but était d’avoir le moins de piqures possible.

C’est vrai que ça aurait été plus simple, plus propre et surtout plus rapide d’en acheter des tout fait, mais cette démarche m’a aussi fait prendre conscience de cette consommation excessive des objets ou du textile, et des achats compulsifs. De l’importance de la démarche du « fait-main », de la réduction de nos déchets. Et puis la satisfaction de « c’est moi qui les aient faits ».

Je tiens à souligner que je ne critique pas la façon de consommer des autres, ceci est totalement personnel. Je sais que j’ai la chance de pouvoir faire ces choses là parce que je suis dans une parenthèse professionnelle. JAMAIS je n’aurais pu bricoler si j’étais encore en temps plein. Chacun fait comme il peut, avec ses moyens.

Allez, sur ces bonnes paroles, je vous laisse profiter de votre fin de journée.

LA VIE EST BELLE.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s